Carnaval

Affiche de l'édition 2018

Le Carnaval de Granville est l’un des plus vieux de France et l’un des plus anciens événements granvillais. Tradition satirique et humoristique au coeur de l’hiver, le Carnaval de Granville est avant tout une fête populaire qui à travers ses chars et sa cavalcade raille l’actualité du moment. Premier rendez-vous de l’année, il célèbre la fin de l'hiver et l'avènement de la saison touristique.
Terre neuve, cette île Outre-Atlantique a vu passer plusieurs générations de Granvillais pêchant la morue. Le Carnaval était l'occasion de célébrer le départ de ces hommes pour de longs mois en mer, loin de leur famille. La Grande Pêche a aujourd’hui disparu, mais le Carnaval perdure et constitue une grande tradition populaire et portuaire, chaque année le week-end qui précède mardi-gras.

Granville fêtera son 144 Carnaval du 9 au 13 février 2018.


INFORMATIONS DESTINEES AUX RIVERAINS

Nous vous invitons à télécharger le pdf ci joint pour prendre connaissance des accès à la Ville de Granville pendant la période de Carnaval.

ACCUEIL DES CAMPING-CARS

Du Jeudi 8 février au mercredi 14 février 2018, pendant la période des festivités du CARNAVAL, le stationnement des camping-cars sera interdit dans le périmètre du centre-ville (des emplacements seront réservés Parking de L’Arsenal).

COLLOQUE du 1er au 3 février 2018

A quoi sert le patrimoine culturel immatériel ?

Ce colloque prend place 10 ans après les premiers inventaires du patrimoine culturel immatériel en France, à un moment où le « PCI » en tant que champ d’action apparaît entrer dans une période de maturité. Disposant aujourd’hui d’une somme d’expériences et de retours d’expérimentations, on remarque à quel point le patrimoine culturel immatériel s’ancre dans le fonctionnement des territoires et des groupes sociaux. Il prend régulièrement une envergure médiatique non dénuée d’effets à mesure de l’inscription par l’Unesco de certaines de ses manifestations au patrimoine de l’humanité. À l’échelle nationale, les inventaires se sont développés et mobilisent des collectifs aux contours extrêmement variés. En termes de patrimonialisation, les lignes ont bougé, poussant vers la pluridisciplinarité, vers une redéfinition du rôle des chercheurs, mais aussi vers une participation active des groupes et des communautés à l’identification comme à la mise en valeur des manifestations significatives de leur être au monde. Par ailleurs, on s’interroge sur les façons de patrimonialiser des pratiques et des représentations en tenant compte de leurs croisements avec les éléments matériels et sans compromettre leur caractère évolutif et vivant.

Ces opérations de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel sont inséparables des dynamiques sociales, économiques, politiques et territoriales qui les soutiennent et qui s’en nourrissent. C’est pourquoi, à l’heure où ses manifestations apparaissent de plus en plus appréhendées comme des ressources, nous invitons à une réflexion pour mieux saisir à quoi sert le patrimoine culturel immatériel. Nous entrerons dans le sujet en considérant ses aspects géopolitiques, en s'intéressant à ses terrains d’expression et de valorisation, ainsi qu’en abordant les effets et les problématiques éthiques de cette patrimonialisation. Il s’agit de contribuer au nécessaire questionnement permanent du rôle des acteurs impliqués. L’action patrimoniale y puise son sens.

SLAM NAVAL - Jeudi 8 février 2018

EXPOSITIONS au hangar de Carnaval

Edition 2013

Edition 2014

Edition 2015

Edition 2016

Edition 2017

Edition 2018

Lorsque l’on parle de Carnaval à Granville, c’est toute une ville que l’on évoque : 300 constructeurs de chars, 2 000 carnavaliers,
120 000 visiteurs sur cinq jours, 38 chars suivis d’une quinzaine de fanfares qui déambulent tout au long d’une cavalcade de plus de 3 km et... de tonnes de confettis et de km de serpentins.